Les adventices des cultures mediterranéennes en Tunisie
Leurs plantules, leurs semences

Un site dédié à la connaissance et à l'identification des principales espèces associées
aux grandes cultures du nord de la Tunisie



Index des familles | Index des espèces | Lexique | Bibliographie | Sites utiles | Crédits


Avant-Propos

"On leur fait une guerre sans merci, le paysan les craint, la charrue les poursuit, le jardinier les hait et s'est armé contre elles d'armes retentissantes : la bêche et le râteau, la houe et le racloir, le sarcloir et la binette.

Le long des grands chemins, leur suprême refuge, le passant les écrase et le chariot les broie. Malgré tout, les voilà : permanentes, assurées, pullulantes, tranquilles et pas une ne manque à l'appel du soleil.

Elles suivent les saisons sans dévier d'une heure. Elles ignorent l'homme qui s'épuise à les vaincre et dès qu'il se repose, elles poussent dans ses pas.

Elles subsistent audacieuses, immortelles, intraitables...."

Maurice Maeterlinck (1862-1949), Le Double Jardin


Introduction


Ce site est destiné à tous ceux et celles qui s'intéressent aux problèmes posés par les adventices des grandes cultures, qu'ils soient étudiants, agronomes, chercheurs, vulgarisateur ou agriculteurs.
Abondamment illustré et d'une consultation facile, il tend à une reconnaissance rapide des principales adventices des cultures du nord de la Tunisie.



"Chamaemelum fuscatum / Anthémis précoce"

La conception du site s'appuie sur la description des plantules, des plantes adultes et des semences de 150 espèces de mauvaises herbes les plus importantes. 73 espèces plus brièvement décrites complètent le site. Au total, 223 espèces sont citées dont l'aire d'extension correspond aux terres cultivées.

Pour la plupart des familles classées par ordre alphabétique, des clés dichotomiques des plantes en fleur sont présentées qui permettent une reconnaissance rapide des genres et des espèces par des caractères botaniques simples.

Les mauvaises herbes, par les pertes de récoltes qu'elles occasionnent dans les cultures, ont ainsi acquis une grande importance économique. L'objectif de ce site est d'aider à reconnaitre les principales d'entre elles pour mieux les combattre.

La phylogénie récente a sensiblement modifié la classification des familles botaniques. La classification APG III (2009) ou classification phylogénétique est, depuis 1998, la 3ème version de la classification botanique des Angiospermes établie par l"Angiosperms Phylogeny Group". C'est la classification la plus importante pour le moment. Par exemple, l'ancienne famille des Liliacées est maintenant éclatée en plusieurs familles.

Parmi les principaux changements relatifs aux familles traitées sur ce site, on notera qu'une partie des Liliacées citées sont désormais classées dans la nouvelle famille des Aspargacées, les Chénopodiacées sont intégrées parmi les Amarantacées, une partie des Scrofulariacées est reprise dans les Plantaginacées et les Valérianacées sont intégrées dans les Caprifoliacées.


Lecture du texte et des clichés :

Chaque fiche renseigne sur plusieurs caractéristiques des espèces : de la plantule, de la plante adulte, des graines ou des fruits, de l'écologie et de la distribution géographique ainsi que de la fréquence et de la nuisibilité dans les principales cultures du nord de la Tunisie. Certains taxons jugés d'une importance moindre sont plus brièvement décrits. Les familles sont classées par ordre alphabétique (monocotylédones et dicotylédones). Tous les clichés (diapositives scannées) ont été réalisés en Tunisie entre 1982 et 1990, à l'exception de la photo numérique de Muscari neglectum prise à Tessala en Algérie en 2008. Ce site est basé sur le livre paru en 1990.


Contact : Beya Ben Harrath - Ridha El Mokni - Appui à la Formation et au Développement